Início / Blog / Qu’est-ce que le brainstorming et pourquoi c’est si important ?
Fermer

Qu’est-ce que le brainstorming et pourquoi c’est si important ?

Découvrez comment encourager votre équipe à proposer de nouvelles solutions pour votre entreprise.

Brainstorming – illustration d’un cerveau stylisé sous la forme d’un nuage avec un éclair sortant de l’intérieur

Toutes les entreprises ont un objectif commun : générer des idées ou des solutions nouvelles et innovantes pour résoudre les défis constants.

Mais, vous êtes-vous déjà demandé quelle est la méthode utilisée pour avoir toutes ces idées ?

Dans les entreprises de technologie, il existe une technique appelée le brainstorming (« remue-méninges » pour nous français) qui vise à collecter des idées et encourager l’échange de connaissances entre les participants.

Le partage des connaissances pendant la séance de brainstorming est la meilleure façon d’encourager le travail d’équipe, car elle permet à chacun d’écouter des idées différentes des siennes, en plus de permettre de joindre des propositions qui, isolément, n’auraient pas beaucoup d’effet.

Si vous avez une équipe et que vous souhaitez les motiver à partager davantage ses connaissances et à mieux travailler en tant qu’équipe afin de proposer d’excellentes solutions pour vos clients, vous êtes au bon endroit. !

Dans cet article, nous vous apprendrons à réussir des séances de brainstorming, et nous vous montrerons pourquoi c’est si important pour votre Business. Allons-y !

Origine et signification de brainstorming

Le brainstorming a été théorisé en 1930 par Alex Osborn, vice-président de l’agence de publicité new yorkaise BBDO.

Il s’agit d’une technique ou une méthode utilisée pendant des réunions et qui a un objectif principal : réunir le maximum possible d’informations pour résoudre un problème ou améliorer des idées potentielles.

Cette technique se déroule généralement en groupe, mais parfois, il peut être préférable ou nécessaire de procéder à un brainstorming individuel, en effet, c’est une bonne alternative pour trouver de nouvelles idées pour votre business et des solutions pour vos défis.

Les sessions de brainstorming permettent d’exploiter une série d’idées originales dans le minimum de temps. Puis, chaque fois qu’une personne partage ses pensées et ses idées, les autres autour d’elle se sentent également motivé à partager leurs solutions.

Parfois, les participants peuvent proposer des idées et des solutions qui, au départ, semblent un peu folles, mais ce sont les idées les plus folles qui peuvent se transformer en solutions originales et innovantes à un défi. 

Peu importe le segment de votre entreprise, il est important chaque fois que c’est possible, d’utiliser cette technique. En plus d’exercer le travail en équipe, ce qui aide à bien mieux intégrer les employés, il s’agit d’une manière de rendre le travail plus productif, puisque tous comprendront ce qui doit être fait dès le début de chaque projet.

Quels sont les avantages du brainstorming ?

Le brainstorming, ou « tempête d’idées », est souvent très utile pour le milieu de travail. Cette pratique est positive et apporte de nombreux bénéfices, elle encourage la proposition d’idées, non seulement pour les moments de résolution de problèmes, mais aussi pour mieux se préparer à de nouvelles possibilités et d’éviter d’éventuelles futures crises. 

Les sessions de brainstorming non seulement favorisent la prévention et la résolution de problèmes, mais elles peuvent également améliorer les relations entre les membres de l’équipe, car elles aident à promouvoir différents points de vue.

Au-delà de ceci, découvrez d’autres avantages de cette technique :

  • Favorise la contribution de solutions innovantes qui peuvent s’avérer précieuses pour les projets de l’entreprise ;
  • Stimule la créativité et l’innovation et évite le blocage créatif ;
  • Améliore le processus de prise de décision et, lorsqu’il est accompagné d’une bonne analyse de marché, elle ouvre un espace à des stratégies plus réussies ;
  • Crée une meilleure communication entre l’équipe, indépendamment des hiérarchies institutionnelles ;
  • Influence positivement toute la dynamique réalisée au sein de l’environnement corporatif ;
  • Augmente la productivité de l’équipe ;
  • Évite la culture des critiques négatives, à partir du moment où toutes les idées sont les bienvenues, même si elles paraissent étranges dans un premier temps ;
  • Aide à mieux définir les objectifs, que ce soit pour résoudre un problème ou pour proposer une solution innovante ;
  • Développe la confiance mutuelle entre les personnes de l’équipe, puisque toutes se sentent capables de collaborer ;
  • Contribue au développement professionnel de l’équipe ;
  • Aide à mieux gérer n’importe quel conflit

Où le brainstorming peut-il être appliqué ?

Comme la technique de brainstorming est utilisée pour mettre en lumière de nouveaux projets ou résoudre des problèmes au sein d’une entreprise, il est important que les personnes impliquées dans le processus participent effectivement à « la tempête d’idées ».

En principe, le brainstorming peut être appliqué à n’importe quel domaine du projet, mais il est nécessaire d’avoir à l’esprit le point de départ pour l’utiliser : il faut identifier le problème ou définir un objectif pour lui, pour ne pas perdre les idées.

D’autres points importants pour réaliser une session de brainstorming efficace sont :

  • Ne jamais critiquer les idées d’aucun des membres ;
  • Stimuler le remue-méninges : plus il y a d’idées, mieux c’est ;
  • Faire une sélection des meilleures idées pour l’objectif proposé ;
  • Travailler sur les idées données par les collègues comme si c’étaient les vôtres ;
  • Ne jamais oublier que toutes les idées sont acceptables.

En ayant tout cela en tête, il suffit de réunir l’équipe et de suivre les étapes que nous allons vous présenter plus loin !

Quels sont les types de brainstorming ?

Même si l’idée de faire une tempête d’idées parait très simple, il n’est pas toujours facile de créer de nouveaux concepts à partir de zéro. C’est pourquoi vous pouvez compter sur certaines techniques de brainstorming pour optimiser le processus de votre équipe.

Brainstorming analytique

Lorsque le brainstorming est centré sur la solution d’un problème, il peut s’avérer utile d’analyser le problème avec des outils qui amènent à des solutions créatives. Le brainstorming analytique est relativement facile pour la majorité des personnes, car il stimule les capacités de génération d’idées qui ont déjà été développées. Ainsi, personne n’est gêné lorsqu’il est invité à analyser une situation !

Parmi les types de brainstorming analytique, nous pouvons mettre en exergue :

1. Carte mentale

La carte mentale est un outil visuel pour améliorer le processus de brainstorming. À la base, vous tracez un tableau des relations entre plusieurs idées e/ou entre deux idées.

Commencez par écrire votre objectif ou défi et demandez aux participants de penser à des sujets qui y sont liés. Peu à Peu, ajoutez du contenu à votre carte pour voir comment, par exemple, une meilleure logistique peut augmenter les performances de l’équipe.

Comme cette technique est devenue populaire, il est possible de trouver des logiciels de cartographie mentale en ligne. Cependant, si vous préférez, une grande feuille de papier et quelques marqueurs peuvent aussi vous aider à faire cette carte.

2. Brainstorming inverse

Dans les sessions habituelles de brainstorming, les participants sont invités à résoudre des problèmes. Le brainstorming inverse demande aux membres de l’équipe de trouver les bonnes façons de provoquer un problème. Commencez avec la situation problème et demandez : « Comment nous pouvons provoquer cela ? ». Après avoir dressé une liste de bonnes façons de créer des problèmes, vous êtes prêt pour commencer à les résoudre ! 

3. Remplir le vide

Commencez avec une phrase sur l’endroit où vous êtes. Ensuite, écrivez une phrase sur l’endroit où vous aimeriez être. Comment pouvez-vous remplir le vide pour atteindre votre objectif ? Les participants répondront avec une grande variété de réponses, des plus générales aux plus spécifiques. Réunissez-les tous et organisez-les pour développer un plan d’action. 

4. Analyse des causes

Travaillez avec votre groupe pour découvrir les causes fondamentales du problème que vous abordez. Qu’est-ce qui rend les clients moins fidèles à votre entreprise ? Qu’est-ce qui motive la compétition ? Qu’est-ce qui déclenche la tendance de réduction de la productivité ? En découvrant les causes et les coupables, vous commencez à avoir une idée des solutions possibles.

5. Analyse SWOT (MOFF)

L’analyse SWOT (ou, en français, MOFF — Menaces, Opportunités, Forces, et Faiblesses) identifie les points forts, faibles, les opportunités et les menaces de l’organisation. En général, il est courant de décider s’il vaut la peine d’entreprendre un projet ou une entreprise à l’état potentiel. Durant le brainstorming, il est fréquent d’encourager l’analyse collaborative. Quels sont vos véritables points forts ? Avons-nous des points faibles dont nous discutons rarement ? De nouvelles idées peuvent surgir de cette technique testée et prouvée.

6. Les 5 « Pourquoi »

Autre outil souvent utilisé en dehors du brainstorming, les « 5 pourquoi » peuvent également être efficaces dans l’avancement des processus de pensée. Commencez simplement avec un problème dont vous discutez et demandez « pourquoi cela arrive-t-il ? ». Après avoir obtenu quelques réponses, demandez « pourquoi cela arrive-t-il ? ». Continuez le processus cinq fois (ou plus), en creusant toujours plus profondément jusqu’à arriver à la racine du problème.

7. « Starbursting » (Explosion stellaire)

Créez une étoile à six pointes. Au centre de l’étoile, écrivez le problème ou l’opportunité que vous affrontez. À chaque pointe de l’étoile, écrivez l’un des mots suivants : qui, quoi, où, quand, pourquoi et comment. Utilisez ces mots pour générer des questions. Qui sont nos clients les plus heureux ? Utilisez les questions pour générer une discussion.

Autres types de brainstorming

Dans quelques situations, les membres de l’équipe sont tellement limités par le temps qu’il devient impossible de planifier une session de brainstorming. Dans d’autres situations, l’équipe est disposée à parler plus ouvertement dans un groupe spécifique, pour exprimer des idées que d’autres personnes peuvent ne pas approuver. Lorsque c’est le cas, vous pouvez utiliser les techniques de brainstorming qui permettent aux participants de faire la tempête d’idées sans réunion ou sans nécessité de participation effective. Découvrez d’autres exemples :

1. Brain-Netting (Brainstorming en ligne)

Le brain-netting n’est rien de plus qu’un brainstorming en ligne. Pour le réaliser, il faut que quelqu’un crée un système dans lequel les participants peuvent partager leurs idées en privé, mais les rendre publiques postérieurement. Il existe quelques outils qui facilitent le travail avec ce type de système, tels que Slack ou Google Docs.

Une fois que les idées ont été générées, se rencontrer physiquement peut s’avérer être une bonne idée, mais il est également possible que la création et la discussion en ligne d’idées aient du succès en elles-mêmes. Il s’agit d’une approche particulièrement utile à utiliser dans le cadre du travail à distance, bien qu’elle puisse être aussi utilisée lorsque tous les collaborateurs se trouvent au même endroit.

2. Brainstorming par écrit

le processus de brainstorming par écrit implique que chaque participant écrive des idées anonymement sur des papiers (telles que des fiches ou des post-it). Les idées peuvent être partagées de manière aléatoire avec les autres participants qui font des ajouts ou critiquent les solutions proposées. Comme alternative, les idées peuvent être collectées et filtrées par l’équipe de gestion. Cette approche peut également être appelée « Liste d’attributs », concept qui fut inventé dans les années 1920 par le professeur Robert P. Crawford.

3. Brainstorming collaboratif

Écrivez votre question ou préoccupation sur un grand morceau de papier et mettez-le dans un lieu public. Demandez aux membres de l’équipe d’écrire ou de publier leurs idées à chaque fois qu’ils le peuvent, dans un laps de temps prédéterminé. À partir de là, réunissez les idées tout(e) seul(e) ou avec la participation du groupe.

Comment réaliser le brainstorming ?

Il est essentiel pour tout entrepreneur de connaître les étapes les plus communes pour faire un bon brainstorming, que ce soit en équipe ou individuellement.

Les 4 étapes principales sont :

1. Identification du problème

Avant tout, il est nécessaire de mettre le problème sur la table.

Quel que soit le dilemme que votre entreprise veut surmonter, qu’il s’agisse d’une solution pour des clients, ou même d’une optimisation de la routine dans l’environnement de travail, vous devez le délimiter avant la réunion de brainstorming.

Rappelez-vous que le tourbillon d’idées que vous aurez ne doit pas être synonyme de pagaille. L’objectif du brainstorming est de générer plusieurs solutions possibles pour les problèmes qui doivent converger entre elles afin d’obtenir la meilleure résolution.

Il est extrêmement difficile et improbable qu’une solution surgisse sans avoir un problème bien défini.

Donc, définissez le sujet du brainstorming avant et cherchez à discuter d’un problème à la fois afin que les participants de votre réunion aient un objectif en commun.

2. Réunion des participants

Avec le problème délimité, il est plus facile de réunir les participants fondamentaux de la réunion de brainstorming.

Selon la solution recherchée, il se peut que la réunion implique des professionnels de différents secteurs de votre entreprise ou que juste une équipe suffise. C’est pourquoi, il est essentiel de ne pas sauter l’étape précédente.

Nous allons vous donner un exemple pour que cela soit plus clair :

Si votre objectif est de trouver un nom pour un nouveau produit de votre entreprise, l’équipe de marketing et du secteur plus créatif est le plus adéquat pour se réunir et discuter de ce sujet.

D’un autre côté, pour résoudre un problème de technologie, il est préférable d’avoir un spécialiste qui comprend bien ce sujet.

En plus de sélectionner les bons participants, il est très important d’informer tous les membres de l’équipe avant la réunion, de sorte qu’ils puissent s’organiser et effectuer des recherches sur le sujet avant le brainstorming. Ceci rend votre réunion beaucoup plus productive.

3. Respect envers les idées

Lors d’un brainstorming, une chose très importante ne peut pas se produire : la discrimination des idées.

L’acte de se réunir pour discuter des idées doit être précédé d’un sentiment que personne ne sera jugé à l’occasion de cette réunion du fait que son idée soit différente ou inhabituelle.

Aussi improbables puissent-elles paraître, les idées soulevées doivent toujours être respectées.

Peut-être que la solution proposée ne sera pas exactement ce que vous espériez, mais chaque idée contribue sans aucun doute au débat, et elle peut être mise en œuvre plus tard.

La troisième étape consiste à maintenir le dialogue toujours ouvert à de nouvelles propositions et de n’émettre que des critiques constructives, afin que tous se sentent libre de s’exprimer.

4. Évaluez les propositions

À la fin de chaque réunion, il est important d’expliquer clairement aux participants que toutes les idées seront analysées de manière égale.

D’ailleurs, si vous parvenez à un accord ensemble, c’est même préférable. Ainsi, toutes les personnes impliquées dans ce projet quittent la réunion en sachant ce qu’ils doivent faire pour que la solution suggérée soit appliquée.

Qui plus est, il n’est pas toujours nécessaire de ne choisir qu’une seule idée. Des fois, vous pouvez constater que différentes idées présentées lors du brainstorming sont applicables à votre business, même qu’aucune d’entre elles n’a du sens et que vous devez faire des recherches avant de prendre la décision finale sur ce qui doit être fait.

L’important est d’évaluer tout ce qui a été dit et de comprendre quelle est la meilleure solution pour le problème qui a été défini avant même que le brainstorming ne se déroule.

Conclusion

Le brainstorming est important, non seulement pour améliorer l’intégration de votre équipe, mais aussi, et surtout pour résoudre les problèmes existants dans l’entreprise.

Discuter et partager des projets importants de votre entreprise avec votre équipe est l’une des façons de montrer que tous sont essentiels à la croissance de votre business.

De plus, il se peut que certains problèmes que vous mettriez des jours ou des mois à résoudre par vous-même trouvent une solution en une seule réunion.

De ce fait, stimulez toujours l’échange de connaissances entre les professionnels qui travaillent avec vous et motivez-les à faire partie de l’entreprise en tant que tout. C’est une étape importante pour améliorer l’ambiance de travail, en plus de maintenir l’équipe travaillant avec des objectifs en commun.