Accueil / Blog / Qu’est-ce que le Web 3.0 et quel sera son impact sur Internet ?
Fermer

Qu'est-ce que le Web 3.0 et quel sera son impact sur Internet ?

Découvrez dans cet article ce qu'est le Web 3.0, ses principales caractéristiques et comment il va impacter Internet et les entreprises !

web 3.0: Illustration d'un nuage avec le mot « Web 3.0 » écrit à l'intérieur.

Nous vivons actuellement la troisième génération d’Internet, également connue sous le nom de Web 3.0. Mais savez-vous quelles sont ses caractéristiques ? Par ailleurs, quelles sont les différences avec le Web 1.0 et le Web 2.0 ?

C’est ce que nous allons vous expliquer dans l’article.

Par conséquent, si vous voulez en savoir plus sur cette nouvelle génération du web et sur son impact sur Internet et les entreprises, veuillez lire attentivement ce qui suit.  

Qu’est-ce que le Web 3.0 ?

Le concept de Web 3.0 est lié à une nouvelle phase du réseau informatique mondial.  Dans cette phase, Internet devient plus décentralisé, plus ouvert et avec une plus grande participation des utilisateurs.

En effet, dans cette troisième génération, l’utilisation de technologies telles que l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique devient plus fréquente.

262

Quelle est la différence entre le Web 1.0, le Web 2.0 et le Web 3.0 ?

Officiellement, Internet a été créé le 2 mars 1989, aux États-Unis, et a subi plusieurs changements et transformations.

Le Web 1.0, également connu sous le nom d’Internet de première génération, a été une véritable révolution, car il a permis à l’époque (années 80, 90 et début des années 2000) de démocratiser l’accès à l’information.

À cette époque, les personnes, grâce à Internet, pouvaient accéder aux types de contenus les plus divers, répartis dans le monde entier, en quelques clics sur un ordinateur.

Cependant, comme il s’agissait de la phase initiale du web, il y avait bien sûr des limites. Par exemple, les utilisateurs n’étaient pas en mesure d’interagir, de faire des commentaires, de modifier, etc. comme nous le faisons facilement aujourd’hui.

De plus, ce n’était pas très bon marché et la production du contenu était totalement centralisée. En d’autres termes, les personnes pouvaient utiliser Internet, mais peu pouvaient réellement y créer quelque chose. Le contenu généré par l’utilisateur n’existait pas.

Autrement dit, seules quelques sociétés disposaient de ce contrôle en matière d’information — qui était assez similaire aux canaux traditionnels déjà connus à l’époque, tels que la télévision, la radio et les journaux.

Au fil du temps, la situation a commencé à changer et, à partir de 2004, les internautes ont cessé d’être de simples spectateurs et ont commencé à être plus actifs et protagonistes — c’est ce qui caractérise le Web 2.0, aussi appelé le Web participatif.

Cette deuxième génération a connu une grande transition et le public, qui était jusqu’alors plus passif, a commencé à diffuser des informations et à créer du contenu en ligne, notamment grâce à l’émergence de réseaux sociaux, comme Facebook, et à la possibilité de créer un blog.

Ainsi, de plus en plus de personnes ont commencé à accéder régulièrement à Internet et à publier, interagir et générer un grand volume de données et d’informations.

Dix ans plus tard, en 2014, beaucoup de choses ont encore changé et évolué et c’est à partir de ce moment-là que le concept de Web 3.0 a commencé à gagner en puissance.

Dans cette troisième génération, qui est une évolution significative de ses deux prédécesseurs, Internet devient beaucoup plus moderne, technologique, personnalisé, interactif et rapide.

Grâce à l’apprentissage automatique et à l’intelligence artificielle, par exemple, il est aujourd’hui possible d’associer les efforts entre les machines et les personnes afin d’offrir de meilleures expériences, relations, apprentissages et bien plus encore.

Aujourd’hui, nous pouvons déterminer notre propre navigation et, ainsi, réduire le contrôle que les sociétés exercent sur nous — ce qui est également lié au RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données).

Quels sont les fondements du Web 3.0 ?

Actuellement, le Web 3.0 repose sur trois piliers principaux :

  1. La décentralisation ;
  2. La confiance ;
  3. L’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique.

Vous trouverez ci-dessous des informations sur chacun d’entre eux.

Décentralisation

Dans ce Web nouvelle génération, les données et les informations ne sont pas entièrement détenues par les plateformes, mais par des personnes, les internautes.

En d’autres termes, l’idée du Web 3.0 est de donner ce pouvoir et ce contrôle aux utilisateurs afin de disposer d’un environnement plus décentralisé, démocratique et ouvert, dans lequel chacun peut entrer, sortir et participer quand il le souhaite.

Le principe du Web 3.0 est la décentralisation, c’est-à-dire l’indépendance vis-à-vis des organismes gouvernementaux, des banques et des frontières.

Confiance

Dans le Web 3.0, les internautes peuvent interagir directement et librement sans passer nécessairement par des intermédiaires, ce qui favorise une relation de confiance.

De plus, l’utilisation de la blockchain permet une relation plus sûre, sans dépendance à l’égard des grandes sociétés.

Intelligence artificielle et apprentissage automatique

Des caractéristiques telles que l’innovation et l’amélioration sont également liées à la troisième génération du web. Et cela est possible grâce au travail des êtres humains en conjonction avec l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique.

Aujourd’hui, les ordinateurs, logiciels et autres types de technologies sont capables de traiter différents types d’informations et un grand volume de données.

Avec cela, l’IA et l’apprentissage automatique contribuent à rendre Internet et ses ressources plus rapides, efficaces, personnalisables et pertinents.

Quels sont les impacts du Web 3.0 sur Internet et les entreprises ?

Maintenant que vous savez ce qu’est le Web 3.0 et quels sont ses fondements, découvrez ci-dessous comment il peut impacter Internet et les entreprises.

Recherche sémantique

Les moteurs de recherche, tels que Google, font partie de notre vie quotidienne. Nous les utilisons en effet pour effectuer des recherches sur plusieurs sujets.

C’est pourquoi Google et ses algorithmes travaillent de plus en plus sur la   recherche sémantique afin d’améliorer la précision des résultats, en comprenant l’intention de la personne qui effectue la recherche (dans ce cas, nous, les utilisateurs/internautes).

Et c’est quelque chose qui est totalement lié au marketing de contenu et au SEO, deux stratégies de marketing digital qui sont largement utilisées par les sociétés qui ont un blog, un site web ou un commerce en ligne.

Ainsi, si vous avez une entreprise, il ne suffit pas d’écrire n’importe quel contenu sur Internet pour obtenir des résultats. Vous devez penser à la sémantique, à la cohérence, à l’utilité, à l’expérience utilisateur, aux algorithmes de Google et à de nombreux autres facteurs.

Assistants vocaux

Un autre impact du Web 3.0 pour Internet et pour les entreprises concerne les assistants vocaux. Aujourd’hui, au lieu de saisir ce qu’ils veulent dans leurs appareils, de nombreuses personnes leur parlent tout simplement.

Il peut s’agir de l’assistant Google, de Siri d’Apple ou d’Alexa d’Amazon.

Grâce à cela, la navigation et l’interaction des internautes dans l’environnement en ligne deviennent beaucoup plus pratiques et dynamiques.

Il suffit d’activer l’assistant, d’effectuer une recherche vocale en disant ce que vous voulez et, en quelques secondes, vous recevrez une réponse.

Portefeuilles digitaux et crypto-actifs

Grâce à la technologie blockchain, un autre impact du Web 3.0 pour l’internet et les entreprises est lié à la création et à l’utilisation de portefeuilles digitaux et crypto-actifs comme forme de paiement et d’investissement.

Vous avez probablement entendu parler des crypto-monnaies comme le Bitcoin et l’Ethereum, des NFT (jetons non fongibles en français) et d’autres types d’actifs digitaux, n’est-ce pas ? Eh bien, ils traitent tous de transactions indépendantes, cryptées et instantanées.

Graphiques tridimensionnels

Les images, les infographies, les vidéos, etc. sont d’une grande valeur sur Internet et illustrent, exemplifient et facilitent souvent la compréhension de l’utilisateur. En d’autres termes, les éléments visuels sont essentiels à l’expérience de l’utilisateur sur le Web.

Le Web 3.0 peut aussi être amélioré grâce à la réalité virtuelle et augmentée, les technologies 3D, etc. 

Aujourd’hui, par exemple, vous pouvez visiter des musées depuis chez vous et voir chaque pièce, chaque œuvre, comme si vous y étiez.

Sécurité des données

Comme nous l’avons mentionné tout au long de cet article, le Web 3.0 se concentre sur la décentralisation, en donnant plus de pouvoir et de contrôle à l’utilisateur.

La confidentialité et la sécurité des données s’en trouvent renforcées, puisque des tiers, tels que des sociétés, n’auront pas accès à vos informations, comme c’était le cas pour le Web 2.0.

Le Web 3.0 évite le suivi et l’exposition des données personnelles. L’objectif est de susciter une plus grande prise de conscience et une meilleure protection de la vie privée par rapport à cet aspect.

Métavers

Le monde réel est de plus en plus virtuel et, aujourd’hui, le métavers a gagné beaucoup d’espace dans notre société.

Les personnes et les entreprises peuvent y acheter, vendre, établir des relations et interagir dans un environnement en ligne.

Il s’agit essentiellement d’un univers dans lequel des expériences réalistes sont reproduites dans un espace virtuel, notamment grâce à la technologie des lunettes de réalité virtuelle.

Vous pouvez ainsi parler à vos amis, votre famille, vos collègues, vos fournisseurs et vos clients qui se trouvent dans d’autres lieux, comme s’ils étaient en face de vous ou à côté de vous.

Préparez-vous pour le Web 3.0

Comme vous l’avez vu, le Web 3.0 fait déjà partie de notre réalité, tant dans la vie personnelle que professionnelle.

Par conséquent, si vous avez une entreprise ou si vous voulez en créer une prochainement, il est essentiel que vous compreniez cette nouvelle génération du web et que vous vous y adaptiez rapidement pour réussir.

Et pour ne rien perdre de l’actualité et rester connecté à cet univers, consultez cet autre post que nous avons écrit !

262