Início / Blog / Comment faire du lancement de votre produit digital un véritable succès ?
Fermer

Comment faire du lancement de votre produit digital un véritable succès ?

Apprenez le pas-à-pas pour réussir le lancement de votre produit.

lancement-de-produit

Tout entrepreneur digital qui débute rêve de lancer un produit ou service qui cartonne sur le marché. Mais être innovateur et créatif n’est pas suffisant.

Peu importe le segment, la qualité ou le prix, ce succès dépend en grande partie des stratégies utilisées pendant et après le lancement du produit sur le marché.

Ne pas accorder suffisamment d’importance au lancement du produit peut compromettre les ventes, la crédibilité de la marque avec le public. N’oubliez pas que la première impression est celle qui reste dans les esprits.

Il est évident qu’il ne suffit pas de faire un bon lancement pour garantir la sérénité de votre business. Mais meilleur est le premier contact, meilleures seront vos chances de commencer une relation pérenne avec vos clients et de les convaincre à réitérer leurs achats avec vous.

Pas d’inquiétude, c’est en pensant à tout cela que nous avons réuni dans ce post ce dont vous devez savoir pour faire d’un lancement un succès. 

Vous comprendrez ce qu’est un lancement de produit digital, pourquoi il est important, les principaux types et comment mettre en place vos stratégies. 

C’est parti pour la suite ?

Un lancement de produit digital, c’est quoi au juste ?

Contrairement aux apparences, un lancement de produit ne se résume pas
à enregistrer un nouveau produit dans une boutique en ligne et ouvrir le panier pour que les clients puissent l’acheter. 

C’est une stratégie bien plus ample, qui a pour objectif de promouvoir l’achat d’un nouveau produit ou service, en générant un grand flux de revenus dans une courte période de temps. 

Mais pour que cette stratégie se concrétise en ventes, il faut s’organiser avec antécédence. 

Le lancement d’un produit à succès est initialement dû à la préparation des leads, en stimulant leur désir d’achat des mois ou des jours à l’avance. L’idée est de susciter un sentiment d’urgence et de hâte. 

Ne croyez pas que vous en aurez fini une fois le produit lancé et acheté.

L’après-lancement est une autre étape importante, avec le suivi des ventes et les analyses KPI, essentielles pour définir vos prochains lancements. 

Quels sont les principaux types de lancement ?

Mettre un nouveau produit ou service sur le marché est toujours un défi. Avec un environnement digital de plus en plus compétitif, il faut innover dans les stratégies de marketing de ventes et connaître les différents lancements qui existent. 

Ces différentes stratégies ont été décrites pour la première fois par le nord américain Jeff Walker dans la Formule de Lancement. Découvrez les ci-dessous :

Lancement interne 

Ce type de lancement de produit est orienté vers la base de contacts ou leads que l’entrepreneur possède déjà. 

Le public connaît déjà la marque et les offres, les chances de conversion et de bénéfices sont alors plus élevées. 

Il demande un effort plus important dans la divulgation et la production de contenus, avec l’utilisation de divers formats, comme des images, d’email-marketing et des vidéos.

De plus, comme il s’agit d’une base de clients déjà existantes, il n’est pas recommandé pour les entrepreneurs qui débutent. 

Lancement éclair

Comme son nom le suggère, la lancement éclair est rapide, avec une durée de 4 à 7 jours. 

L’objectif est de lancer un produit dans un court espace de temps. C’est pourquoi, il faut ajouter un avantage qui suscite l’achat. 

Ces avantages peuvent être des bonus ou des accès à des matériels complémentaires, des réductions ou toute autre stratégie pour booster les ventes. 

Super lancement 

Le super lancement est différent. Il est recommandé pour ceux qui ont peu d’expérience sur le marché.

Avec ce dernier, vous attirez les personnes intéressées par votre niche et faites en sorte qu’elles partagent leurs problèmes et souhaits. 

Avec toutes ces informations, vous allez réussir à créer un produit digital aligné avec les demandes des consommateurs. 

Lancement permanent

Le lancement permanent, quant à lui, consiste à répéter le précédent pour que les personnes achètent le produit ou service proposé. 

L’avantage de cette stratégie est l’économie de temps. Car vous automatisez le processus en utilisant les contenus antérieurs. 

Comment faire du lancement un succès ?

Le lancement est crucial pour faire de votre produit un succès. Mais comment élaborer une stratégie pour votre nouveau contenu digital ?

Il est divisé en 4 phases : étude de marché, validation de l’idée, construction de l’image et plan marketing. 

Phase 1 : Étude de marché

Chaque jour, des milliers de Producteurs lancent leurs produits. Il est ainsi de plus en plus difficile de créer quelque chose de novateur. 

Vous avez déjà remarqué que l’entrepreneuriat va bien au-delà d’avoir une idée originale ? 

Entreprendre signifie souvent trouver des opportunités et mettre en œuvre des solutions qui aident les gens avec leurs problèmes quotidiens. L’entrepreneur, en identifiant les problèmes latents, cherche donc à trouver des solutions.

Un Producteur expert en bricolage par exemple, peut créer un produit spécifique pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur le sujet.  

Et quelle est la meilleure manière d’identifier ces opportunités ?

La réponse est simple : en faisant des recherches !

Explorez votre niche

Après avoir décidé dans quelle niche de marché vous allez investir, il faut faire une étude de marché pour identifier les brèches dans lesquelles vous pouvez agir.  Pensez aux occasions où vous avez recherché par thème sur internet et vous avez obtenu des réponses incomplètes, voire même, aucune information.

Identifier l’offre et la demande du produit

Il existe plusieurs outils disponibles sur Google pour faire des recherches sur l’offre et la demande. Le principal est Google Trends, qui analyse le volume de recherches par mot, terme, à l’échelle nationale ou internationale.

La fonctionnalité permet de comparer les mots-clés et de découvrir ceux qui ont le plus grand volume de recherches. Ex : cuisine italienne et japonaise.  

Si vous voulez un résultat encore plus précis, vous pouvez suivre l’évolution des recherches par thèmes pendant les derniers mois. Cette fonctionnalité aide à identifier si le volume de recherches représente une tendance temporaire. 

Un autre outil qui montre des données assez approximatives sur le volume de recherche est Google Keyword Planner, de Google Adwords. Pour l’utiliser, il suffit d’avoir un compte sur AdWords.

Vous parviendrez à voir le nombre de recherches effectuées par terme, en plus d’évaluer si la concurrence par annonces est élevée. 

Keyword Planner offre également une liste de termes similaires aux vôtres, et le volume de recherches respectif.  Celle-ci est une bonne manière de trouver des mots spécifiques, à partir des termes génériques et, par conséquent, apporter plus de précision.

Mais vous pouvez aussi utiliser ces autres outils : 

  • SEMRush

SEMRush montre les sites web qui apparaissent en premier dans les recherches, aussi bien pour le trafic organique que le payant. Certaines informations fournies par la plateforme, comme le coût moyen par clic et concurrence sont excellentes pour optimiser la stratégie de liens sponsorisés.

  • Ubersuggest

Ubersuggest est un outil qui suggère des mots-clés spécifiques, liés au mot renseigné par vous-même.  La liste est basée sur les consultations réelles faites par les utilisateurs de Google, qui est un excellent thermomètre pour connaître quel type de contenu votre consommateur potentiel recherche. 

  • Barre de recherche Google

Vous avez déjà remarqué que lorsque nous insérons un mot ou une expression dans la barre de recherches Google, une suggestion apparaît liée au mot-clé que nous sommes en train de rechercher ? Pour que cette technique fonctionne, il est important d’effacer le cache de votre navigateur ou d’utiliser l’onglet anonyme. Dans le cas contraire, Google utilisera les recherches stockées dans PC. 

Comprenez qui est votre persona 

Imaginez que vous proposez un cours d’aquarelle pour débutants.  Qui pourrait être intéressé ? L’utilisateur qui n’a jamais fait de recherches sur l’art ou celui qui achète du matériel de peinture, comme des encres et pinceaux ?

Nous sommes certains que vous avez vu plus de potentiel dans la deuxième option ! 

Connaître ceux qui ont déjà acquis ou ceux qui recherchent votre catégorie de produit est fondamental pour créer un contenu ciblé et optimiser vos résultats. Pour comprendre quels sont les souhaits et objections des acheteurs, plusieurs entreprises ont créé un profil unique de leur acheteur : les personas.

Les personas sont des personnages semi-fictifs issus de recherches sur des personnes réelles. Ils représentent votre acheteur réel et aident dans la prise de décisions marketing.

Mais qu’est-ce que je dois rechercher exactement ?

En plus des informations démographiques, comme l’âge, le genre et la localisation, consacrez-vous à connaître les intérêts de votre acheteur, ses douleurs, ce qui le motive à acheter et les canaux via lesquels il fait ses recherches. 

Ces réponses seront utiles au moment de créer un contenu, de promouvoir un produit, segmenter les annonces, et surtout, de réduire les coûts d’opération, car vous n’allez pas dépenser de temps ni d’effort avec des personnes qui ne sont pas réellement intéressées par votre offre. 

Alors, même avec un petit budget, vous augmentez vos chances de conversion, car vous commencez à « toucher » un public plus petit, certes, mais aussi plus qualifié.

Faites une Analyse SWOT

L’analyse SWOT (strengths, weaknesses, opportunities and threats) consiste à énumérer les forces, faiblesses, opportunités et menaces de votre business. Vous parviendrez ainsi à afficher les compétences que vous avez déjà et celles que vous devez développer, dans le cas où vous souhaitez avoir un avantage compétitif sur le marché. 

Voici comment faire une analyse SWOT :

  • Créez un tableau avec quatre champs ;
  • À gauche, énumérez vos forces et vos opportunités ; 
  • À droite, énumérez vos faiblesses et les menaces ;
  • Liez les deux colonnes pour déterminer : les forces qui peuvent engendrer des opportunités ; les forces qui peuvent combattre les menaces ; les faiblesses qui peuvent nuire des opportunités ; les faiblesses qui peuvent augmenter les menaces.

Voici un exemple ci-dessous :

Lorsque vous aurez fini cette analyse, vous aurez assez d’informations pour élaborer un plan d’actions. Comme nous aimons les exemples, nous allons vous en donner un pour vous aider à mieux comprendre l’analyse SWOT.

Johann possède un cours sur l’hôtellerie, où il partage de bons conseils et astuces pour recevoir les hôtes. Son cours étant basé sur le tourisme d’affaires.

Ses points forts :

  • Clientèle spécifique.
  • Expérience dans cette branche.  

Ses points faibles :

  • Johann ne montre pas beaucoup de connaissances sur les hôtels 5 étoiles.
  • Il a peu de matériel pour enregistrer ses vidéos.

Remarquez que le choix de marché de Johann est assez spécifique, et pour cela, le meilleur plan d’actions pour lui serait de faire des partenariats avec les hôtes qui ont une structure pour recevoir des événements des entreprises plus petites au lieu d’essayer de travailler avec des formations professionnelles pour les employés des grands hôtels. 

Benchmarking

Après avoir identifié les points forts et faibles, il est important de comprendre comment votre business se situe face à la concurrence, ce processus est connu sous le nom de benchmarking.

Si nous devons traduire littéralement le terme benchmarking, ça serait quelque chose comme “point de référence”. Le benchmarking consiste à comparer des produits, services et outils de gestion avec les entreprises du même segment que le vôtre.

Lorsque vous évaluez les pages de vos concurrents, vous pouvez découvrir par exemple : quel langage est le mieux adapté à votre public, quel type de contenu génère plus d’engagement sur les réseaux sociaux, quel sujet n’a pas encore été abordé, et d’autres informations qui peuvent vous aider dans votre propre lancement. 

Grâce à internet, réunir des informations sur vos concurrents est très facile. Il suffit de rechercher rapidement sur Google pour trouver tout sur le produit/service que les autres offrent.

Un conseil pour optimiser votre temps est de collecter seulement les données qui seront pertinentes pour votre business. Faire du benchmarking ne veut pas dire que vous devez poser tout un tas de questions, ça veut dire que vous devez poser les bonnes questions. Votre persona vous aidera dans ce sens. Si votre consommateur n’est pas sur LinkedIn, vous n’allez pas évaluer ce que votre concurrent publie sur ce réseau, on est d’accord ?

Mais ne vous inquiétez pas, il existe des outils spécifiques pour vérifier ce que les gens disent sur la concurrence. Si vous souhaitez avoir la perspective du client, vous pouvez aussi vous inscrire à la newsletter ou acheter sur le site du concurrent. N’oubliez pas d’utiliser les informations obtenues pour proposer une expérience plus complète à votre utilisateur. 

Phase 2 : Validez votre idée

Vous avez déjà eu une idée qui vous semblait parfaite, mais en la racontant, vous remarquez qu’elle n’est pas réalisable ? Cela arrive aussi dans le monde du business.

Avant de lancer votre produit et dépenser de l’argent avec la promotion, vous devez vérifier si votre idée est vraiment viable. 

Votre idée de produit résout-elle un problème ?

Les personnes achètent pour plusieurs raisons, résoudre un problème en est une. Lorsqu’un internaute recherche par type de produit, cela veut dire que cet utilisateur est déjà conscient qu’il a un problème, alors il est plus avancé dans le parcours de l’acheteur.

En contrepartie, il existe des utilisateurs qui n’ont pas encore identifié qu’ils ont un problème et qui ont besoin d’être éduqués sur votre produit, ce qui demande plus d’investissement en termes de contenus et de marketing. 

Si votre produit ne résout pas le problème de ces utilisateurs, ou s’il y a peu de demandes, il faudrait peut-être penser à revoir le modèle de votre business. 

Votre idée de business n’est pas originale, mais vous pouvez l’exécuter d’une façon plus intéressante que le concurrent ? 

Créer un produit sur la photographie n’est pas une nouveauté, mais selon votre choix, il est possible d’offrir plus de valeur à votre produit que votre concurrent. 

Pour cela, il est important de se concentrer sur les questions qui sont négligées par le marché. 

Qu’est-ce qui n’a pas encore été dit sur la photographie ? Comment pouvez-vous en parler depuis une autre perspective ? 

Soyez créatif(ve) !

Est-il facile à comprendre ?

Personne n’achètera votre produit si le sujet qui sera abordé n’est pas clair, si le type de format n’est pas communiqué, et surtout, si les bénéfices offerts ne sont pas mis en avant. Les gens ne recherchent pas de cours sur la polarité des systèmes économiques du XXème siècle, mais ils peuvent s’intéresser aux leçons sur le capitalisme et le socialisme, par exemple. 

Minimum Viable Product (MVP)

Le minimum viable product, comme son nom l’indique, est un archétype de votre produit, avec le minimum de ressources dont il a besoin pour fonctionner. Cette stratégie est utilisée pour faire des tests et pour vérifier si votre idée résout bien le problème de votre audience, avant de le lancer sur le marché. Les versions bêta d’applications sont des exemples de MVP.

Il existe de nombreuses manières de valider votre MVP, avec des enquêtes, des tests A/B et des conseils de spécialistes. Pour les formations en ligne, vous pouvez enregistrer votre premier cours et le partager gratuitement.  À partir des feedbacks des spectateurs, faites les changements nécessaires et, mettez à disposition votre produit sur la plateforme d’e-learning de votre choix. 

Croyez-moi, si votre contenu est de qualité, les gens l’achèteront facilement. 

Phase 3 : Soyez une autorité en la matière 

Les gens ne se sentent pas en sécurité pour faire un achat s’ ils n’ont jamais entendu parlé de votre produit. Ce qui veut dire que vous devez vous construire une autorité dans votre niche avant d’essayer de vendre.

Ayez un blog (et maintenez-le à jour !)

Avoir un blog n’est pas obligatoire pour travailler avec des ventes sur internet, mais vous verrez que c’est la meilleure manière de livrer du contenu de qualité et d’éduquer votre consommateur sur votre produit/solution. 

Enregistrez des vidéos

Faire des vidéos avec un concept original et amusant pour attirer vos abonnés et générer des attentes sur votre produit. 

Mettez gratuitement à disposition votre contenu 

Lorsque vous écrivez un texte pour votre blog, créez une publication Facebook ou envoyez un e-mail marketing. N’oubliez surtout pas la règle d’or : créer des contenus de qualité pour vos clients avant la mise en vente du produit. 

Cela veut dire que 80% de vos interactions sont orientées sur la connaissance et la considération, et 20% sur la décision. 

Phase 4 : Plan marketing 

Avec autant d’informations disponible sur internet, il ne suffit pas seulement de promouvoir votre produit sur votre profil Facebook et attendre que les utilisateurs se bousculent. Si vous souhaitez augmenter vos chances de conversion, votre stratégie doit envisager de nombreux canaux et connaître leurs particularités. 

Réseaux Sociaux

Sur 65 millions de Français, on recense 91% ayant accès à Internet ; 75,9% d’entre eux sont des utilisateurs actifs sur les réseaux sociaux.  Ils y passent en moyenne 1h41 par jour. Les réseaux sociaux sont donc une excellente option pour faire la promotion de votre produit. Cependant, il y a des erreurs à ne pas commettre.

Vous voulez savoir comment en profiter au maximum ?

Promouvez des actions interactives 

Concours culturels, enquêtes, jeux et défis sont d’excellentes ressources pour maintenir les abonnés engagés. Les phrases telles que « Likez cette photo et partagez-la », par exemple, aident à augmenter la portée de votre page et vos chances d’être vu par un utilisateur avec un profil similaire à celui de votre persona, mais qui n’a pas été impacté par votre segmentation.

Créez des contenus qui seront partagés

Avec l’algorithme de Facebook, moins de 2% de vos abonnés affichent vos publications organiquement. Sur Instagram, le fil est organisé en fonction des profils avec lesquels l’abonné interagit le plus. Il est donc intéressant de montrer du contenu riche et de qualité à ces utilisateurs, cela augmente les chances d’obtenir une mention « j’aime », un commentaire et plusieurs partages.

Faites de la pub sur les réseaux sociaux

La publicité payante sert à augmenter la portée de votre produit. Mais vous pouvez aussi vous concentrer sur la stratégie organique. La plupart des réseaux sociaux ont des outils propres pour annoncer, qui fournissent une segmentation efficace du public-cible, et qui permettent d’économiser du temps au moment de créer des publicités.

Profitez pour lire aussi nos contenus spécifiques sur des ventes sur Facebook et Instagram.

Trafic Payant

Pour le trafic payant, vous utilisez les plateformes, en plus de votre site web, pour publier des annonces et attirer des acheteurs potentiels. Il existe plusieurs réseaux de recherche pouvant être utilisés pour cette finalité. Google par exemple, concentre plus de 90% des recherches effectuées dans le monde.

Google Adwords est l’outil d’annonces de Google, disponible pour tous les utilisateurs Gmail.

Il utilise des mots-clés pour montrer vos publicités aux personnes qui recherchent un terme spécifique ou similaire au vôtre et attire des utilisateurs qualifiés sur votre page de ventes. Adwords fonctionne comme une enchère mais vous ne payez que lorsque quelqu’un clique sur votre pub. 

En plus de la valeur de l’offre, la qualité de l’annonce et la page de destination sont aussi analysées par Google pour définir leur positionnement.  Ces prérequis garantissent que l’utilisateur aura accès seulement aux contenus qui lui sont pertinents !

Si votre produit est hébergé sur Hotmart, vous pouvez consulter comment partager des liens de votre page de ventes sur Adwords.

Nous soulignons que quand il s’agit du marketing de votre entreprise, il est important d’être présent dans tous les endroits où vos clients sont présents. Pour cela, ne mettez pas de côté les réseaux d’annonces comme Bing ou Taboola. Ils ont une portée plus petite, mais ils peuvent apporter de bons résultats pour votre stratégie, en plus d’avoir un coût par clic moins cher.

Influenceurs

L’expression  « digital influencer » est très à la mode, mais vous savez ce que cela veut dire ? 

L’influencer est celui ou celle qui est respecté(e) dans une certaine niche et qui dicte des comportements à ses abonnés. 

Mais avant d’utiliser cette stratégie pour votre lancement, voici un conseil important : le profil avec le plus grand nombre d’abonnés n’est pas toujours le plus indiqué pour promouvoir votre produit. Cela vous semble contradictoire ? 

Imaginez un influenceur de la niche de maquillage, qui parle sur les jeux-vidéo. Quelle autorité il a sur le sujet ? Même si cette personne maîtrise ce qu’elle dit, son public ne sera probablement pas intéressé par le sujet. 

Votre choix doit être porté sur les préférences de votre audience et sur le type de contenu que l’influenceur partage. 

Pourquoi avoir des influenceurs dans votre lancement ?

Construire une audience prend du temps, et c’est à ce moment-là qu’entrent les influenceurs, car ils ont une base fidèle d’abonnés qui, par coïncidence, sont des personnes que vous allez vouloir « toucher » avec votre produit. 

L’association simple de quelqu’un respecté dans le domaine avec votre produit ou service contribue à augmenter votre crédibilité en ligne, car cela fait guise de preuve sociale. Et finalement, les gens achètent les choses pour se sentir plus proches de leurs idoles, donc avoir un influenceur qui travaille pour votre lancement peut vous aider à vendre plus. 

Webinaires

L’un des plus grands atouts pour le lancement est d’avoir une base de leads engagés

Le webinaire est une diffusion faite sur internet, en direct la plupart du temps, par des chaînes telles que Facebook ou Periscope. A l’instar des autres formats, il est important de faire attention au type de contenu que vous partagez avec les spectateurs.

Si l’entrepreneur est très spécifique et ne parle que sur son produit, les nouveaux leads ne resteront pas jusqu’à la fin. Notre conseil : abordez des thèmes plus amples pendant votre diffusion, mais toujours liés à votre marché. Une fois que vous aurez une liste d’e-mail réellement engagée avec vos contenus, vous pourrez introduire votre produit.

Opportunité pour les nouveaux business

Si vous êtes un entrepreneur expérimenté, qui a une liste de leads engagés, vous pouvez les qualifier encore plus en les invitant à participer aux webinaires de vente de votre produit, lors desquels vous présenterez ses avantages. Mais faites attention à ne pas seulement inviter les utilisateurs qui sont déjà dans la phase de considération.

Pour consolider votre autorité.

Dans ce cas, les entrepreneurs peuvent utiliser le webinaire pour se rapprocher de leurs leads et les maintenir engagés pendant la période de l’après-lancement. 

Landing page 

Nous savons que créer une base de leads engagés avec votre offre n’est pas mince affaire. Nous allons donc parler d’un outil très efficace pour attirer et capturer de nouveaux utilisateurs : la landing page.

 La landing page est une page créée avec un but spécifique : capturer des leads ou vendre. En général, nous y sommes dirigés lorsque nous cliquons sur une bannière ou sur une annonce dans les moteurs de recherche. 

 Différemment du site web, elle a un menu de navigation plus simple, composé du titre (headline), de l’offre, du formulaire et du Call to Action (CTA ou appel à l’action), ayant pour but de ne pas disperser le visiteur de l’objectif principal. 

 Si vous devez naviguer des heures avant découvrir l’action principale de la page, vous finirez par l’abandonner. Pour ne pas commettre cette erreur, concentrez-vous sur les informations que vous devez transmettre à votre consommateur, celles qui concernent le produit à vendre.

 Comment la landing page peut être utile pour le lancement ?

À partir du moment où vous convainquez le visiteur de passer ses informations personnelles, il est possible d’établir une relation avec cet utilisateur, même s’il n’effectue pas l’achat tout de suite, et livrer du contenu de qualité jusqu’à qu’il soit préparé pour devenir un client. 

 Vous pouvez aussi utiliser une landing page dans la phase antérieure au lancement pour partager des matériaux riches avec vos leads et augmenter l’autorité autour de votre marque. 

Email marketing

Il peut aussi être intéressant d’investir dans des stratégies d’email marketing pendant toutes les étapes du lancement de votre produit – depuis la création de liste pour commencer à développer votre autorité jusqu’à l’après-vente avec vos clients.

En utilisant des outils comme Listboss, vous pouvez faire cela de manière automatisée et augmenter jusqu’à 8 fois vos ventes, selon les données de notre plateforme.

Comment garantir la consommation éternelle de votre produit 

Le lancement est une partie importante de votre stratégie, mais lui seul ne suffit pas pour garantir la longévité de votre business. Vous devez convaincre les gens à continuer à acheter, c’est ce qui fait le plus grand défi de l’entrepreneur. 

Sur notre blog, nous partageons plusieurs contenus qui peuvent vous aider à transformer une idée en un projet éternel, capable de générer du revenu sans sortir de chez vous. Profitez-en pour augmenter vos connaissances sur le thème !

 À bientôt et bonnes ventes !

262